Archives pour la catégorie Énergie, fatigue et humeurs

Énergie, notre véritable richesse

« L’énergie est la monnaie de l’Univers » Marc David, pendant une formation.

Tout est énergie. La vie est une énergie. La vie est mouvement.

Toutes les sciences se penchent, d’une façon ou d’une autre sur l’énergie: chimique, mécanique, électro-magnétique, thermique, gravitationnelle, biologique…

Toutes les approches spirituelles aussi, car la question se pose, qu’est-ce qui nous anime?

Nous savons bien que parfois notre énergie nous semble optimale, voire débordante. Alors notre psyché est positive, prête à bouger elle-aussi. Parfois nous nous levons le matin prête à tout! L’enthousiasme nous comble et le temps passe tout seul.

Puis parfois notre énergie baisse. Notre psyché est plus amorphe, notre créativité est moindre. Cela peut descendre jusqu’au point où le matin est si lourd que nous nous demandons si nous pourrons accomplir quoi que ce soit de notre journée.

Mais l’énergie reste un mystère encore mal connu, mal compris et mal interprété. C’est une force motrice à la fois concrète et subjective dont l’origine et la destination nous échappe. C’est une expérience personnelle de notre force vitale et de l’expression de notre créativité, de notre affirmation de nous même dans le monde.

On ne voit pas l’énergie, on ne peut pas la mettre en bouteille (même si les commerçants essayent!), la contenir, la créer, ou la détruire. Elle semble pouvoir se déplacer d’un objet à un autre, comme quand la chaleur du thé se répand dans notre ventre.

Elle semble pouvoir se vitaliser dans certaines situations ou même au contact de certaines personnes.

On en voit la trace et on peut la ressentir; et particulièrement ressentir son absence…

En médecine Chinoise on considère que nous arrivons dans notre corps avec une énergie vitale primordiale et personnelle (énergie du rein) qui, quand elle s’épuise, annonce la mort. Nous avons aussi une énergie associée à notre corps qui dépend de notre santé et de la santé de la synergie entre nos organes.

Notre société est fatiguée. Elle est en perte d’énergie et d’enthousiasme. Elle est drainée par la peur, sous bien des formes et biens des visages. Car les liens nourrissent l’énergie et notre société est en perte de lien dans sa course effrénée vers plus de biens matériels.

Mais plus de biens matériels ne fait pas que l’on soit « plus » bien.

Alors nous, en tant qu’individus de cette société, sommes aussi fatiguées, drainées, épuisées.

Il est temps de reconsidérer notre énergie et de l’écouter. Écouter ce qui la remplit, ce qui la draine. Veillez à son utilisation judicieuse. Veillez à la nourrir adéquatement de nourritures physiques, affectives, mentales et spirituelles. D’accepter d’écouter SON rythme, pas le nôtre. En la suivant à la trace, nous en ferons une alliée précieuse qui nous montrera un chemin respectueux de notre Être et nous sortira du « faire ».

Manger quand on a faim…


Il y a plus de 15 ans , j’ai lu le livre de Germaine Greer: Quand manger remplace aimer.

L’auteure nous partage son chemin de rétablissement de sa relation à la nourriture. Lassée des éternels régimes et des restrictions qui ne fonctionnaient pas, elle a décidé, un jour, qu’elle mangerait quand elle avait faim, qu’elle mangerait ce dont elle envie et dans les proportions qu’elle avait envie. Elle a décidé de faire confiance à son corps, de l’écouter et d’être son propre terrain d’expérimentation. Lire la suite

M comme métabolisme

Qu’est-ce que le Métabolisme? Comment va le vôtre?

En physiologie, le métabolisme est l’ensemble de toutes les réactions chimiques dans votre corps. On peut aussi parler du métabolisme d’un organe ou d’une glande en particulier. Souvent quand on entend le mot métabolisme on pense à l’énergie…

Lire la suite

Comment mangez-vous?

Chaque matin, nous croisons des gens à qui nous demandons, comment allez-vous?

Mais vous as-t-on déjà demandé: comment mangez-vous?

Assise, debout, au bord du comptoir, pendant que je fais fais à manger, pendant que je fais les lunchs de mes trois enfants qui crient dans la cuisine, devant la télé et les nouvelles de la guerre, avec la radio qui joue du death metal, en lisant,stressée, seule…

Une phase importante de la digestion s’appelle la phase encéphalique. Votre cerveau mange avec tous ses sens: la vue, l’odorat, le goût , la texture, la sensation, l’environnement et même vos pensées. Tout cela affecte votre capacité digestive, votre humeur,et votre énergie.

Votre nutritionniste, votre diététicienne, ou votre votre médecin va plutôt s’intéresser à ce qui se passe dans votre assiette, en terme de quantité et qualité. Comme beaucoup d’approches médicales occidentales, le corps est vu comme une  machine, comme un véhicule mais on ne s’intéresse pas à la conductrice…on veut juste savoir le genre d’essence que vous utilisez et ce qui se passe sur le tableau de bord.

Pourtant, et je le répéterai souvent, le « comment » vous manger est primordial. Il parle de votre relation à la vie, de ce que vous acceptez à l’intérieur de vous, du comment vous faites votre vie: rapide? Stressée? En regardant à moitié?

Vous avez probablement besoin  de  la vitamine P .

Vous ne la connaissez pas? C’est la vitamine de la Présence.

Où êtes-vous quand vous mangez? Dans votre tête? Votre demain? Vos obligations?

Prenez une grande inspiration. Essayer ce petit exercice le plus souvent possible: que votre première bouchée ou gorgée de n’importe quoi soit entièrement habitée de votre Présence.

Vous m’en donnerez des nouvelles!