Recettes, plans et autres baguettes magiques

Dans ma pratique,  je rencontre le plus souvent des femmes qui me disent, en substance: « dites-moi quoi faire, quoi prendre et comment! » Quand je leur dit que je n’en ai pas, que nous verrons au fur et à mesure comment ça se passe, qu’elles pourraient commencer par respirer avant chaque repas, je vois dans leurs yeux qu’il n’y aura probablement pas de second rendez-vous…

Nous cherchons la recette, le plan, la diète ultime qui résoudra tout nos problèmes de poids, de santé. d’image corporelle. Le régime qui demande seulement qu’on le suive sans se poser de question et qui fonctionnera chaque jour de la même façon quelque soit la saison, notre état de départ, nos cycles menstruels, l’endroit où nous vivons, notre héritage génétique..

En fait nous cherchons une baguette magique. Celle qui nous permettra de ne pas avoir à penser, à sentir, à ressentir, à s’adapter,  à entendre…Nous voulons notre corps comme une machine: appuyer sur un bouton, obtenir tel résultat; changer telle chose, atteindre tel objectif; enlever tel aliment, guérir rapidement. Nous voulons des étapes précises, des quantités exactes, des démarches limpides. Même quand nous savons que ce n’est pas durable ou que l’expérience nous a montré que nous avions échoué plusieurs fois auparavant.

J’ai fini par comprendre que nous sommes trop stressées, trop performantes et trop exigeantes, tout en tentant d’être imperméable à ce que nous ressentons vraiment.

Notre société nous encourage à la solution rapide, aux buts précis qui nous permettent de prouver que nous avançons. De plus, le message est constamment matraqué que nous sommes entièrement responsables de notre santé, de notre poids et de notre énergie. Alors la culpabilité (et la culpabilisation) n’est jamais très loin. Nous avons « juste » à nous prendre en main et nous devrions y arriver (Où, pourquoi, dans quel état et à quel prix?). Et nous nous en voulons quand cela ne fonctionne pas, c’est-a-dire la plupart du temps!

Nous voulons faire l’économie de la complexité tout en voulant des réponses simples. Nous ne voulons pas entendre que notre métabolisme est complexe; que notre corps peut se régénérer mais qu’il a besoin d’abord et avant tout de détente; que l’environnement compte dans nos difficultés et que nous n’avons que peu de contrôle de notre environnement; que notre société nous rend malade et fait partie de notre problème qui est moins personnel que nous le croyons; que seul les petits changements faits dans l’écoute, le respect, l’incertitude et l’expérimentation ont des chances d’être durables.

Pourtant, face à une réelle simplicité (« mangez plus de légumes à chaque repas », « privilégiez les protéines et le gras le matin »,  « évitez les plats préparés », « mangez à votre faim », « mangez quand vous avez faim ») nous nous sentons désarmées, désorientées et incertaines. Trop simple, pensons-nous! Probablement inefficace!Quelle genre de protéines? Combien de gramme?  Manger à ma faim?Ça veut dire quoi? C’est sûrement trop de nourriture….Alors nous cherchons la prochaine baguette magique, le nouveau supplément ou prenons la décision d’une intervention. Pour le plus grand bénéfice de ceux et celles qui veulent vous vendre quelque chose.

L’état de stress constant dans lequel nous sommes, nous nous mettons ou nous nous maintenons est délirant. Il est d’autant plus délirant que les trois quart du temps nous sommes totalement aveugles au fait que nous sommes stressées en profondeur. Nous croyons que nous sommes normales. C’est vrai. C’est juste que ce « normal » là, n’est qu’une mauvaise habitude; même pas soutenable sur le long cours .

Le matin, en vous éveillant, prenez donc quelques minutes pour accueillir la vie qui s’offre à vous, à avoir de la gratitude pour votre corps qui permet votre vie; quelque soit votre état de santé, de beauté ou d’énergie. Renouez avec vos sensations. Lâchez les objectifs précis: pensez confort, sensualité, plaisir, convivialité, relations agréables. Oubliez les quantités: retrouvez la sensation réelle qui vous habite: faim, soif, satiété, anxiété, fatigue, énergie…Laissez faire le temps: sortez de l’urgence de la rapidité et de l’angoisse de performance.

Ici, vous ne trouverez pas vraiment de recettes, de protocoles, de plans détaillés. Les propositions resteront ouvertes à votre expérience personnelle: vous êtes uniques! Merveilleuses! Capables! Vivantes!

Vous trouverez une invitation à reprendre votre propre pouvoir entre vos mains et à renouer avec votre sagesse intérieure ancestrale et millénaire.

Retrouvez confiance: votre corps SAIT.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s