Je mange: un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout!

Saviez-vous que nous avons des cycles de nutritions?

Bien que nous ne soyons plus en croissance de la même façon que quand nous étions adolescentes, nous vivons tout de même des changements de métabolisme, de besoin et cela affecte notre appétit pour la nourriture…et dans la vie.

Parfois nous avons tout le temps faim; la nourriture est appétissante et nous avons l’impression de manger toute la journée. Nous avons de l’énergie, nous avons envie de bouger, nous mordons dans la vie. Cela peut même nous inquiéter, surtout si nous faisons constamment des régimes car il nous semble alors que notre appétit est déréglé , voire hors de contrôle.

Parfois l’idée même de manger nous semble un effort…ne parlons pas alors de cuisiner. Nous n’avons pas d’inspiration, la nourriture nous semble fade et peut-être que notre vie aussi nous semble un peu morne…

Ces différents cycles dans notre métabolisme sont normaux; et il est bon de les reconnaître et d’apprendre à les accepter et à surfer sur vagues de ces changements sur lesquels nous n’avons que peu de contrôle. Nous pouvons nous accompagner nous-même avec bienveillance dans ces différentes phases. Nous pouvons aussi les remarquer chez les autres et mieux comprendre ou elles se situent. Nous pouvons soutenir nos phases en faisant les modifications nécessaires à notre fa¸on de manger pour honorer nos besoins changeant.

Voici un aperçu rapide des différentes phases de nutrition que nous reconnaissons en psychologie de la nutrition. J’écrirai d’autres articles avec des descriptions plus complète, mais une vue d’ensemble est un bon point de départ!

Phase de nettoyage: vous avez une envie irrésistible de tout changer; manger plus vert ou plus léger, faire une détox, couper le sucre…

Phase de construction: vous vous sentez plus forte, vous ressentez le besoin de bouger plus, vous êtes attirées par la nourriture plus dense.

Phase de soutien: rien de nouveau, rythme habituel, pas d’envie particulières

Phase émotionnelle: ce que vous mangé semble être dominé par votre monde émotionnel

Phase de célébration: la vie est un plaisir et manger une affirmation de joie et de convivialité.

Phase d’apprentissage: vous avez envie de découvrir de nouvelles choses en matière de nutrition

Phase fanatique: vous venez d’adopter des changements qui vous font du bien, vous êtes convaincue d’avoir trouvé ‘LE’ régime et vous êtes prête à convertir la planète!

Phase de mort: Ouf, tout est un effort, rien ne semble bien fonctionner, vos anciens changements ne vous apporte plus le bien-être d’avant, manger est ennuyant.

Phase de guérison: quand vous utilisez consciemment la nourriture comme une médecine

Phase de n’importe quoi: toute les règles sont à la poubelles, grand désir d’être libre de faire et manger ce que vous voulez, quand vous voulez

Phase de lâcher prise: quand la vie nous demande de lâcher le contrôle sur notre nutrition, quand il est temps de se détendre et de faire confiance à ce qui est

 

Vous reconnaissez-vous? Comment pouvez-vous honorer ces différentes phases dans votre vie quand elles surviennent?

2 commentaires sur « Je mange: un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout! »

  1. Vraiment un très bon article je suis ravie d’être tombée dessus !
    Pour ma part je calcule le nombre de calories que je consomme. Est-ce que j’appartiens à l’une de ces phases ?

    1. Bonjour Émilie, merci pour votre commentaire. Si vous comptez vos calories c’est que vous êtes dans un système où vous avez besoin de contrôler. Notre société,malheureusement , nous encourage beaucoup dans ce contrôle qui n’est pas toujours dans notre meilleur intérêt. Cela peut nous donner l’impression d’un pouvoir sur nous-même et l’idée de pouvoir avoir ou garder le corps que l’on désire ou qui correspondrait aux standards de beauté de notre société. Et comme le système de comptage des calories nous met très souvent dans un espace où nous ne consommons pas assez de calories pour notre métabolisme de base, nous risquons de tomber en mode « famine » et voir notre métabolisme ralentir, notre appétit devenir parfois incontrôlable, voir le poids revenir et nous mettre en situation d’échec…Quand nous sommes dans le comptage des calories nous place dans la phase « fanatique » que je décrirai bientôt plus en détail. Comme toute les phases, le plus important c’est de se rappeler qu’elles sont temporaires et qu’il vaut mieux accepter qu’elles passent quand elles ne nous servent plus ou ne conviennent plus à notre corps. Bon cheminement Émilie!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s