Bon ou mauvais?

 

Un des aspects les plus pernicieux de ce qui entoure la nourriture en ce moment est la notion de bonne ou mauvaise nourriture: les fruits c’est bon, les chips c’est mauvais…

Les bons et les méchants

Ça commence comme ça. Il y a les bons d’un côté et les méchants de l’autre. Les bons sont toujours gentils et les méchants sont toujours mauvais. Encore un piètre film hollywoodien avec dans le coin droit les bons gras et dans le coins gauches les saturés…notre bonne vieille recette qui nous garde dans un état de stress et de combat intérieur permanent.

Car ,trop souvent, ceux qu’on appelle les méchants sont ceux qui excitent le plus nos papilles ou ravivent le plus de bons souvenirs: la limonade très sucrée de grand-mère, la crème glacée mangée dehors avec la famille, les bonbons d’Halloween, les chips devant le film, le gâteau d’anniversaire, le « kraft dinner » du samedi après-midi,et toutes ces nourritures-récompenses et gratifications.

Mais nous sommes dans une société où le plaisir est encore mauvais. Faudrait pas en abuser. Trop de délectation vous emmènerait en enfer et il vaut mieux une bonne punition de temps en temps pour vous remettre dans le droit chemin. vous serez parfaite ou ne serez point!

L’industrie chimique a bien compris le dilemme et a trouvé toutes sortes d’additifs, d’agents de texture, de couleurs , d’arômes (plus ou moins naturels) qui sont de véritables bombes pour vos papilles. Saviez-vous que des compagnies ont dépensé des fortunes pour trouver quel type de croquant de chips est le plus agréable? Oui, oui, on mesure le bruit, la texture, et ce que votre cerveau aime entendre et qui lui donne une sensation de satisfaction.

Alors il est certain que les chips en question seront plus attrayants que le plateau de légume…

Tout est fait pour que vous soyez piégées. Vous avez envie de crème glacée, votre cerveau s’excite, vous la manger et vous ressentez une satisfaction, la dopamine (hormone de la récompense) se répand…Ahhh…soupir d’aise…et dans le même instant, ou peut-être même avant de mettre en bouche, la pensée surgit: la crème glacée c’est mauvais pour la santé. trop de sucre, trop de gras et des produits laitiers en plus…STRESS STRESS STRESS

Branlebas de combat, urgence d’agir votre cerveau se demande ce qu’il doit faire  avec la crème glacée déjà ingérée maintenant qu’il vient d e recevoir le message que c’était du poison…mais c’était si bon dans la bouche!

Saviez-vous que, dans la nature, les poisons pour notre organisme ne sont jamais sucré: ils sont amers. C’est pourquoi notre cerveau est très attentif à l’amertume et que les herbes amères sont très puissantes pour notre organisme;que le goût amer s’acquiert avec le temps et l’entraînement et manque cruellement à notre alimentation occidentale.

Alors votre cerveau est tout déboussolé: voilà que le sucre (et ce qui est bon en bouche) pourrait être du poison…résultat des courses? une digestion ralentie, une absorption diminuée, peut-être une diarrhée subite pour éliminer le poison, un sentiment de culpabilité qui pourrait se traduire par une auto-violence verbale, un abus physique (il FAUT aller brûler ces calories), une déconnexion du plaisir et donc de la vie…

Que faire alors?

On arrête le combat!

La nourriture n’est pas morale…vous n’êtes pas une mauvaise personne si vous mangez « mal » ni une bonne ou une meilleure personne si vous mangez « bien ».

Ce qu’on appelle « bon » aujourd’hui pourrait rentrer dans la catégorie « mauvais »  demain, et inversement…dépendant de la dernière étude financée par…l’industrie qui veut vous vendre quelque chose.

Vous n’êtes pas en train de vous tuer à petit feu en mangeant un gâteau ou des frites. Cessons la folie, cessons le combat intérieur, cessons le stress autour de ce qui entre en nous.

Si je décide que je mets une nourriture, quelle qu’elle soit, dans ma bouche, j’y consent de plein gré, de pleine volonté et je m’accorde avec elle. Je n’accepte en moi que du bon, je ne « triche » jamais car tout ce que je mange est nourrissant à sa façon.

D’abord on se détend, souvenez-nous. Car sans la relaxation nous ne pourrons faire aucun changement durable si effectivement nous avons des changements à faire.

Alors que votre nouveau mantra sois : MMMIIIIIAAAAAOUOUOUM! Mioum,mioum,miam, miam…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s