Les experts et nous

Confusion nutritionnelle
En matière de nutrition nous avons tendance à écouter les « experts ». Le problème vient quand les experts se contredisent, ce qui arrive plus souvent qu’on pense, ou que leurs conseils ne fonctionnent pas bien pour nous.
Il est dit, dans les milieux universitaires, que pour chaque doctorat affirmant une chose, on peut en trouver un autre affirmant le contraire!

Les « études » sont biaisées, incomplètes ou parfois mal interprétées ou les journalistes qui les rapportent en tire une conclusion partielle ou toute personnelle selon leur ligne éditoriale…
Parfois, la réalité c’est que, en qui concerne l’alimentation, il y a trop de facteurs à prendre en compte et cela devient difficile d’isoler les bienfaits d’un aliment en particulier. Les différences d’habitudes alimentaires d’un peuple sont souvent reliées au climat, au mode de vie et à l’environnement et risque de ne pas être reproductible dans un autre.
Certaines difficultés alimentaires peuvent être génétique: certaines population supporte très mal les produits laitiers à l’âge adulte, pour d’autres l’adoption d’un régime européen est source de malaise et de maladie.
Que faire?
Il est bon d’explorer de nouveaux chemins en terme alimentaire, surtout si nous avons des symptômes qui peuvent être liés au mode de vie: problèmes articulaires, inflammations, retours gastriques, digestion difficile,constipation, fatigue, allergies alimentaires, problèmes intestinaux en tout genre, etc…
Mais entre les experts, les intégristes alimentaires et les modes du moment , nous devons faire preuve de présence.
Une approche vous plaît?
Premièrement , étudiez-là un peu. Si elle est très restrictive, ou très compliquée vous risquez l’échec à plus ou moins long terme. Même si les modèles complexes peuvent être attirants pour la partie perfectionniste ou contrôlante de nous, sur le long terme , cela ne peut mener qu’ à plus de stress et de tension et peu de succès réel.
L’alimentation n’est devenue compliquée qu’à partir du moment où nos choix , en terme de quantité, ont explosé. L’importation de nourriture de partout dans le monde, en toutes saisons, a considérablement augmenté à la fois nos possibles et nos casses-têtes.
De plus, il ne faut pas être dupe: les compagnies qui veulent nous vendre des produits n’ont pas d’autres choix que de les faire paraître comme supers, indispensables, nourrissantes , exceptionnels etc. Ce qui crée des engouements, des nouveaux mythes alimentaires soutenus par des « experts » et des conséquences pas toujours positive pour les pays producteurs…
Deuxièmement, prenez le temps de faire vos changements doucement en vérifiant , en vous-mêmes, ce qui ce passe quand vous mangez un nouvel aliment, prenez un nouveau supplément ou éliminez quelque chose de votre alimentation habituelle. Tout en sachant qu’un changement peut vous demander un temps d’adaptation et amener des petits malaises pendants quelques jours, voire un mois, soyez présente à votre corps. On vous dit que le beurre de coconut est excellent pour la santé? C’est vrai, sauf s’il ne passe pas bien pour vous, ce qui arrive régulièrement…
Comment vous sentez-vous face à ce nouvel aliment? Vous plaît-il dans l’oeil, dans la bouche? Comment se digère-t-il? Comment vous sentez-vous dans les heures qui suivent? Est-ce que ça change quelque chose à vos mouvements intestinaux? À votre niveau d’énergie? À votre humeur? À votre sommeil? En mieux? En moins bien?
Votre corps a son propre laboratoire d’analyse et pour peu que vous l’écoutiez il vous mettra au parfum de ses besoins réels et optimaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s