Archives du mot-clé vacances

Le poids et les vacances

 

Avez vous déjà remarqué que les vacances ont un impact positifs sur votre poids?

Êtes-vous déjà revenue plus mince de vos vacances tout en ayant l’impression d’avoir bien, ou même beaucoup mangé? Ou bien d’en avoir pris un peu alors que d’habitude vous n’arrivez jamais à en prendre?

En fait ce phénomène reflète bien l’effet du stress et de la relaxation sur la prise ou la perte de poids. Souvent, nous sommes plus détendues en vacances. Nous oublions nos régimes, nous nous donnons la permission de manger sans culpabilité ou mieux encore, nous ne nous préoccupons tout simplement pas de notre poids.

Nous vivons nos vacances sans arrière-pensée; nous trouvons un rythme différent; nous nous aérons la tête de nos problèmes quotidiens. Nous sommes plus relaxes dans nos relations; nous laissons les enfants être plus libres sans que cela nous énerve autant que d’habitude. Nous nous nourrissons de paysages, de marche détendue, de rencontres.

Si nos vacances sont assez longues pour que l’on se détendent vraiment (une semaine de fou dans un tout-inclus pourrait bien ne pas compter comme une réelle vacance!), notre cerveau se détend et notre métabolisme retrouve sa force et son équilibre. Notre appétit nous semble bon, la nourriture nous comble, la bonne compagnie ou le bon environnement ajoute à l’expérience nourrissante.

Je sais qu’il est difficile de retrouver le sentiment des vacances quand le quotidien revient avec ses obligations, ses attentes, ses stress, ses montagnes de faire.

Une suggestion cependant…commencez par vous donner une journée par mois de « vacances » où vous ne faites que ce que vous avez envie. Où vous ne vous donnez aucune obligation, (les enfants mangeront des céréales! Le linge attendra une journée de plus! les retours d’appels aussi!…) Autorisez-vous une oasis dans vos tempêtes habituelles.

Quand vous serez bonne avec une journée par mois, augmentez donc à deux, à trois et même 4 par mois. Quand la culpabilité pointe son vilain nez, que la pression augmente de la part de votre partenaire, de vos amies, de vos enfants, souvenez-vous que même « Dieu » s’est reposé le 7ième jour…

Avec un peu de pratique, ces journées-là vous permettront de mieux faire face à vos obligations, donneront une pause essentielle à votre santé mentale, physique, émotionnelle et spirituelle.  Au bout de quelque temps, elles deviendront aussi sacrée et nécessaire qu’une grande respiration…et vous verrez sûrement toutes sortes de symptômes désagréables disparaître!

Et c’est aussi une mesure éducative extraordinaire pour votre entourage qui n’aura pas le choix que d’apprendre à se débrouiller sans vous, à tolérer un peu de bordel dans la maison, à reconnaître tout votre faire et à l’apprécier…

Bonnes vacances!